La 4e édition du tournoi du quai 54:  

Contre toute attente, Team 77 arrache la victoire à Pro Leps.

Malgré les intempéries de vendredi, la première journée de compétition se déroule sans encombre voyant l’équipe « star » américaine, Prime Time Basketball aka Black Wall Street, se faire éliminer dès son premier match par Shest Hustler. La couleur du tournoi est annoncée : toutes les équipes sont prêtes à aller jusqu’au bout, se faisant du coude à coude jusqu’aux dernières secondes de jeu. Ce sont La Relève, Camer, Team 77, UCOV, Midnight Madness, Pro Leps, Gunz et Shest Hustler, qui se donnent rendez-vous pour les étapes suivantes du tournoi, samedi 8 juillet.

La très réputée équipe anglaise Midnight Madness lance le début des hostilités contre le Team Camer. Et si c’est la réputation internationale du Quai 54 qui avaient motivé leur participation, ils ne pensaient certainement pas se heurter au style et à la technicité des joueurs français.

Quai54_6kay

L’après-midi est le cadre de moments tout particuliers pour le Quai 54 : Boris Diaw reçoit son exceptionnel prix de MIP et fait ensuite partie du jury aux côtés de Ronny Turiaf (Equipe de France, L.A Lakers)  pour le traditionnel Concours de Dunk. Guy Dupuy  de la Slam Nation s’impose sous les acclamations du public. Les deux athlètes de l’équipe de France qui ne devaient faire qu’une apparition, sont finalement restés jusqu’au coup de sifflet final, emportés par l’ambiance festive de cette célébration de la culture Streetball et par des matches au suspens prenant. C’est donc entre équipes françaises que le tournoi se termine, avec pour les demi-finales  Camer vs. Team 77 et Pro Leps vs. UCOV.

Jamais phases finales de Quai 54 n’avaient connu une telle affluence. Près de 2000 personnes essayant de trouver leur place tant bien que mal autour du terrain  et des tribunes aménagées pour l’occasion. Cette année plus que jamais, les matchs du Quai 54 sont la démonstration du pur esprit streetball, avec des jeux physiques, techniques mais toujours spectaculaires. C’est notamment une célébration de cette culture où l’on entrevoit un grand nombre de ces activistes sportifs et artistiques (Kerry James, Manu Key, Jacky, Oxmo Puccino, Dontcha, Sacha Giffa,Mamoutou Diarra…). Team 77 remporte la première demi-finale, tandis que PRO LEPS a bien du mal à se débarrasser de UCOV, une équipe repêchée peu avant le début du tournoi avec notamment l’un des magiciens des playground, Six Kay, dans ses rangs. A moins de 10 secondes de la fin, UCOV a la possibilité d’égaliser le score sur une transformation de faute. Mais la pression de cet instant fit basculer le jeu en faveur de PRO LEPS qui se qualifie nt pour la seconde année consécutive en finale.

Quai54_Turiaf_Diaw_Petro

 La finale débute à la tombée de la nuit. PRO LEPS fait ses premières passes et paniers avec beaucoup d’assurance, mais c’est sans compter sur la motivation et sur le talent du Team 77, qui avait pourtant mis en danger Terror Squad l’année dernière.Après que Pro Leps ait menée les premiers temps, Team 77 prend le dessus sur des actions décisives de Raphaël Desroses, Laurent Corea et Cyril Manicrod. Ils mènent de 10 points sur les favoris, et maintiennent cet écart jusqu’à la fin, terminant sur un  score de 65 à 55.

 Pour conclure cette victoire, Raphaël Desroses est sacré MVP du tournoi.

TEAM 77 le nouveau gagnant du Quai 54…qui sera à la hauteur l’an prochain ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.